malgre tout media logo with sign
Annonce
9 minuten

Une bombe à retardement : le commerce des peaux menace la population mondiale d’ânes

Connaissez-vous que la population mondiale d´ânes est menacée ? Chaque année sont abattu 4,8 millions d´ânes pour faire Ejiao pour la médecine traditionnelle Chinoise. La conséquence est destructive. Pas seulement pour les animaux, mais aussi pour des millions de gens, qui dépendent fortement de leurs ânes pour leur survie quotidienne.

Une crise globale affecte les ânes dans le monde entier. Jamais auparavant la population d´ânes n´a été soumis pour une grande pression.  La demande pour la médecine naturelle chinoise Ejiao a fortement augmenté ces dernières années, et il y a eu une augmentation croissante illégal, ce qui a entraîné une augmentation significative du commerce illégal et de l’abattage inhumain des ânes. Ceci est indiqué dans un rapport de The Donkey Sanctuary, une organisation caritative anglaise qui œuvre pour protéger les ânes du monde entier.

Annonce

DES PEAUX D’ÂNES POUR DES MILLIONS

Le rapport montre une bombe à retardement de commerce des peaux d´âne : Seul au Kenya il y a eu plus de 300.000 ânes abattus en dessous d´une année, ce qui est égal à 15,4 % de la population. Cela se produit en même temps que la croissance annuelle du nombre d’ânes au Kenya n’a augmenté que de 1%. L’étendue de ce commerce signifie que plus de la moitié de tous les ânes du monde seront menacé pendant les cinq prochaines années. Les peaux des ânes ont été envoyé en Chine, Vietnam et Hongkong, où ils seront séchées et salées et vendues par la suite. C´est un commerce rentable, et sur la plateforme Chinoise Alibaba, l´extrait de peau d´âne est vendu plus de 60.000 DKK la tonne. Le commerce des peaux d´ânes constitue aujourd´hui une grave ménace pour le bien-être des ânes et les moyens de substance de millions de personnes.

DANS QUEL CAS EJIAO EST-IL UTILISÉ?  

Ejiao est utilisé en Chine depuis des milliers d’années, et il est rapporté qu’il peut guérir plusieurs maladies différentes. Selon le magazine Science, on dit qu’il peut prévenir les fausses couches et les problèmes de circulation sanguine, il peut aider contre le manque de libido et le vieillissement prématuré. Certaines rumeurs disent qu’il pourrait même guérir le virus Corona. Cependant, il n’y a aucune preuve scientifique de ces affirmations, et les propriétés de l’Ejiao sont principalement basées sur la peur de la population des maladies et des traditions orales. La préparation combine de l’eau minérale de la province du Shandong en Chine et de la poudre de collagène extraite des peaux d’ânes. Traditionnellement, la médecine était créée selon un processus composé de 99 étapes, un rituel qui devait être effectué à des moments spéciaux de l’année. Ejiao était auparavant réservé à l’élite chinoise, mais maintenant le médicament est commercialisé auprès de la classe moyenne nouvellement riche du pays, ce qui a entraîné une augmentation significative de la demande. Selon le magazine Science, l’un des fabricants, Dongé Ejiao de Liaocheng, en Chine, commercialise le médicament comme une création du ciel et de la terre, qui est maintenant transmise de la royauté aux gens ordinaires. En utilisant Ejiao, cela peut donner le sentiment de se sentir un peu royal.

LE NOMBRE D´ÂNES CHUTE 

En Chine en 1992, il y avait 11 millions d’ânes, mais aujourd’hui, il n’en reste plus que 2,6 millions. Le gouvernement donne des primes aux nouveaux élevages d´ânes, mais malgré cela, la production ne peut pas suivre. Un ânesse est gestante pendant une année entière, et  elle n´est complètement adulte q´à l´âge de deux ans. Cela a conduit à une chasse aux peaux d’ânes dans le monde entier. Les commerçants de fourrures achètent des ânes des pays pauvres en développement et les vendent à des fabricants chinois. Il est légal d’importer des peaux en Chine et la taxe a été réduite de 5% à 2%. Selon le rapport de The Donkey Sanctuary, cela a déclenché un déclin de 28% de la population rien qu’au Brésil, sur une période de 10 ans – entre 2007 et 2017.

Annonce

LES ÂNES SOUFFRENT TOUT AU LONG DU PROCESSUS

Des millions de ces animaux travailleurs et sensibles éprouvent de terribles souffrances en raison de commerçants de fourrures sans scrupules. Le nombre d’ânes a diminué et, dans certains pays, la population d’ânes est presque menacée d’extinction. Philip Mshelia, vétérinaire équin et chercheur nigérian, raconte au magazine Science comment les ânes traversent d’horribles épreuves avant d’être abattus. À partir du moment où ils sont échangés ou volés, ils sont conduits en grands groupes dans une chaleur torride, sans nourriture ni eau sur des distances pouvant s’étendre sur plusieurs 100 kilomètres. D’autres sont transportés dans des camions, où les conducteurs attachent leurs jambes ensemble et les jettent en tas sur le lit, ou les fouettent sur le dessus du camion. Les ânes qui survivent au voyage subissent de dommages majeurs sous forme de blessures ou de jambes cassées. Le déchargement s’effectue par une forte prise sur les oreilles et la queue, après quoi les ânes sont jetés sur le site devant l’abattoir. Les animaux rencontrent la mort dans un champ ouvert, où les gens les attendent avec des haches et des couteaux », explique Phillip Mshelia. La caractéristique de cette industrie est qu’il n’est pas tenu compte du bien-être animal. Même les ânes les plus vulnérables, y compris les juments gestantes, les jeunes poulains ou les animaux malades et blessés, sont brutalement abattus, explique-t-il.

LES ÂNES FOURNISSENT DES MOYENS DE SUBSISTANCE AUX FAMILLES PAUVRES  

Pour certains, la vente d’un âne est un revenu rapide, car dans certaines régions d’Afrique, une peau d’âne peut rapporter jusqu’à 200 dollars. Selon The Donkey Sanctuary, cela conduit souvent au vol d’ânes de la famille, ce qui peut causer une grande pauvreté. En moyenne, 60 ânes sont volés chaque semaine au Kenya. Les ânes constituent le gagne-pain de plus d’un demi-milliard de personnes. Les ânes aident à transporter les personnes et les marchandises vers le marché ou les écoles et les dispensaires. En plus de la perte émotionnelle de la perte d’un âne, la perte signifie souvent que les femmes en particulier sont obligées de faire le dur travail elles-mêmes. C’est peut-être leur seule source de revenus, et la famille risque de perdre son gagne-pain. Cela frappe durement les jeunes filles, car elles n’ont plus la possibilité d’aller à l’école et d’étudier.

untitled design 55

RISQUE DE MALADIES INFECTIEUSES 

Le commerce des peaux d’ânes augmente également le risque de propagation de maladies infectieuses. Selon le rapport de The Donkey Sanctuary, le commerce illégal peut provoquer des maladies capables de se propager des animaux aux humains, de la même manière que nous l’avons vu avec le virus Corona. Jusqu’à présent, on n’a pas mis l’accent sur le fait que le commerce des peaux d’ânes constitue également un facteur de risque pour la santé. Après la pandémie de Corona, l’attention a été attirée sur l’infection qui peut survenir lors du transport de peaux d’ânes entre plusieurs pays différents. Le rapport de The Donkey Sanctuary souligne que les peaux d’ânes peuvent contenir divers virus, micro-organismes et bactéries résistantes aux antibiotiques, qui font de plus en plus partie d’un commerce mondial.

« Il s’agit d’un commerce totalement non réglementé, librement disponible, dépourvu de surveillance vétérinaire et de biosécurité appropriée, et où les obligations d’exportation et les exigences d’importation semblent être ignorées ou non appliquées », écrit The Donkey Sanctuary dans son rapport.

UNE MENACE POUR LA SANTÉ DE NOS CHEVAUX 

Il existe un risque élevé que les peaux soient infectées en raison de l’ampleur du commerce et des conditions insalubres dans lesquelles les ânes sont abattus et transportés.   

Faith Burden est la directrice de The Donkey Sanctuary, et elle dit que le commerce des peaux d’ânes constitue une menace biologique pour la population de chevaux dans d’autres pays. Cela est dû au risque que les ânes puissent causer des maladies de leur pays d’origine qui ne sont pas connues dans les pays où les peaux d’ânes sont importées. Cela peut entraîner des épidémies infectieuses dans le troupeau de chevaux du pays d’accueil qui n’ont pas développé d’immunité contre la maladie. L’absence de recherche des contacts et de biosécurité de base est alarmante et expose les humains et les animaux à un risque de maladie grave.

Annonce

LES PEAUX D’ÂNES FONT L’OBJET D’UN COMMERCE DE PRODUITS ILLÉGAUX ISSUS D’ESPÈCES SAUVAGES

Les peaux d´ânes sont une entreprise de plusieurs millions de dollars où les gangs criminels sont souvent derrière. Bien que le Kenya ait interdit l’exportation de peaux d’ânes en 2020, cela n’a pas empêché une entreprise d’offrir 2000 peaux à un agent qui travaillait dans la clandestinité pour découvrir l’ampleur de l’accord.

Des chercheurs de l’Université d’Oxford ont découvert que de nombreuses entreprises qui vendent des peaux d’ânes offrent également des pièces d’autres espèces menacées, telles que des écailles de pangolin, de l’ivoire d’éléphants, des cornes de rhinocéros, ainsi que des peaux de tigres et d’autres félins en voie de disparition. Environ 20 % de tous les marchands de fourrures d’ânes vendaient également d’autres produits de la faune. Les clients qui achètent des peaux d’ânes voient les autres produits, contribuant à une crise de biodiversité qui ne cesse de s’aggraver. Le déclin de la faune sauvage est fortement affecté par le commerce non durable et sous-réglementé des espèces sauvages, et il affecte un facteur clé du déclin de la faune ainsi que des espèces menacées. 

LE COMMERCE ILLÉGAL A LIEU EN PARALLÈLE 

Non seulement les animaux sauvages sont échangés avec des peaux d’ânes, mais il y a aussi beaucoup d’autres trafics illégaux. Selon le rapport, 328 détaillants de fourrure ont été trouvés en train de faire de la publicité pour des médicaments et de faux passeports sur des plateformes de commerce électronique, aux côtés d’ânes. Le commerce des peaux d’ânes est décrit par The Donkey Sanctuary comme un cheval de Troie pour le commerce illégal. Les peaux constituent un commerce parallèle, les négociateurs profitant du fait que certains pays ont encore des accords commerciaux avec la Chine sur l’importation de peaux d’ânes. Pour éviter d’être détectés, ils utilisent ces itinéraires comme couverture pour leur vente illégale de drogues, d’animaux sauvages et de plantes.

untitled design 56

LES PLATEFORMES DE MÉDIAS SOCIAUX JOUENT UN RÔLE IMPORTANT 

Les plateformes de médias sociaux jouent un rôle important dans le commerce mondial des peaux d’ânes. Ils offrent aux traders l’anonymat et des canaux de communication sécurisés. Bien que Meta et d’autres sites de médias sociaux affirment que le commerce d’animaux en voie de disparition est illégal sur leurs plateformes, il est facile de trouver des marchands de bêtes noires. Malheureusement, des plateformes comme Facebook, Instagram et WeChat sont devenues une plaque tournante pour les syndicats de commerce illégal de peaux d’ânes et d’espèces en voie de disparition, et il est facile de se connecter avec les acheteurs et de commercialiser leurs produits. Les recherches du Donkey Sanctuary ont montré que ces plateformes sont utilisées pour proposer à la vente des peaux d’ânes, souvent en provenance de pays où l’exportation de peaux d’ânes est interdite.

PLAIDOYER POUR L’INTERDICTION DE LA VENTE DE PEAUX D’ÂNES

Un certain nombre de pays africains ont signé une déclaration historique en décembre 2022 appelant la Commission de l’Union africaine à imposer une interdiction continentale du commerce des peaux d’ânes pour au moins les 15 prochaines années. Les représentants des gouvernements se sont mis d’accord sur la déclaration lors de la Conférence panafricaine sur les ânes en Tanzanie. Plusieurs autres organisations s’emploient également à prévenir le commerce des peaux d’ânes. Ils proposent d’investir davantage dans la recherche, les politiques et la législation pour protéger les ânes contre les dommages, ainsi que pour sensibiliser les consommateurs d’Ejiao au problème. Des travaux sont en cours pour développer des alternatives végétales à la fabrication d’Ejiao, dans l’espoir que cela contribuera à réduire la demande de peaux d’ânes.

Annonce

PARTAGEZ L’HISTOIRE DES ÂNES 

Si vous voulez faire quelque chose vous-même, partager des histoires sur la situation des ânes peut être un excellent moyen de sensibiliser le public au problème. Vous pouvez en savoir plus sur The Donkey Sanctuary et leur travail pour empêcher la vente de peaux d’ânes. De même, l’organisation SPANA fait un grand effort. Ils existent pour donner à tous les animaux de travail une vie saine et valorisée, et ils travaillent à améliorer le bien-être des animaux dans un monde où les animaux, les personnes et l’environnement sont valorisés.

Brooke est également une organisation qui travaille à améliorer les conditions de vie des chevaux de trait, des ânes et des mules, et cette page donne un bon aperçu de la situation des ânes dans le monde entier.  

La résolution d’un problème aussi vaste et complexe ne change pas du jour au lendemain, et il est crucial de sensibiliser et de recevoir le soutien du public afin que les organisations puissent poursuivre leur travail pour améliorer les conditions des ânes et des humains.

Teilen
Annonce
Annonce

Articles similaires

Annonce
magnifiercrossmenu